LES COLLECTIONS MODERNES

 

Les récentes récoltes (de 1950 à aujourd'hui), effectuées par les chercheurs du Département au cours de nombreuses campagnes d'étude, comprennent le matériel provenant pour la plupart des territoires circum-méditerranéens, surtout de la Sicile et de l'Italie, mais aussi de la Grèce et de l'Egée, outre quelques pays nord-africains.

Des herbiers d'autres régions européennes (Bulgarie et Roumanie) et extra-européennes (Somalie et Kénya) sont également présents.

En ce qui concerne la composition et la consistance du patrimoine de l'Herbier, il faut avant tout distinguer les espèces appartenant aux cormophytes (Ptéridophytes, Gymnospermes et Angiospermes) de celles appartenant aux Thallophytes (Algues, Champignons, Lichens et Briophytes).

Les échantillons des Cormophytes sont regroupées par familles, environ 150 actuellement, parmi lesquelles certaines très riches en espèces, comme par exemple les Composites, les Caryophyllacées, les Graminacées, les Labiacées, les Légumineuses, les Lilacées, les Ombellifères, les Plombaginacées, etc...

Pour reconnaître facilement la localité de provenance des échantillons, ceux-ci sont rangés par genres et par espèces dans des chemises en carton de couleur différente selon le lieu de prélèvement.

On utilise des chemises marrons pour les échantillons de la Sicile, blanches pour les localités d'Italie, bleues pour Malte, roses pour les échantillons de nations européennes et extra- européennes, jaunes pour ceux de la Cyrènaïque. Dans les chemises de couleur rouge, on conserve les échantillons particulièrement importants du point de vue scientifique. Il s'agit des Holotypes et des Isotypes; les premiers (holotypi) sont des échantillons à partir desquels a été décrit pour la première fois une espèce et représentent le matériel de référence auquel il est nécessaire de se référer pour l'identification d'autres exemplaires de la même espèce, alors que les isotypes (isotypi) sont des échantillons recueillis sur le même lieu et à la même date que l'holotype. Certains genres (comme par exemple Allium, Salix et Limonium), dont les Holotypes sont particulièrement nombreux (plus de 250), ont de par leur complexité, fait l'objet de recherches approfondies de la part des chercheurs du Département.

En ce qui concerne les Thallophytes, un Herbier algologique est déjà structuré et organisé, et conserve des exemplaires provenant majoritairement de la Méditerranée, outre d'autres régions comme l'Antartique, le Canada, l'Australie, etc.

Il s'agit de plusieurs milliers d'échantillons appartenant à près de 800 espèces, parmi lesquels, aussi, des holotypes.

Les algues sont conservées aussi bien comme exemplaire séché, qu'en éprouvette contenant une solution de formaline à 3% dans l'eau de mer, ou bien encore glycérinées.

Les herbiers relatifs aux Champignons et aux Briophytes requièrent des techniques de conservation particulières et sont actuellement en cours de systématisation, effectuée par les différents groupes de chercheurs du Département.


Index   Qu'est-ce qu'un Herbier ?   L'évolution historique des herbiers  Comment se prépare un herbier   L'Herbier du Département de Botanique