COMMENT SE PREPARE UN HERBIER

LE MONTAGE

(de G. Moggi: "L'erbario". Florence, 1984)

 

Les échantillons bien séchés sont disposés sur des feuilles de carton blanc de taille standard (en général 28x40 cm ou 33x50). Pour fixer la plante séchée on peut adopter plusieurs techniques: collage classique, feuille adhésive ou bien encore des épingles.

La "mise en perce" est la méthode la plus utilisée; car elle n'abime pas la plante et permet de la déplacer, d'une feuille à l'autre, à plusieurs reprises sans dommage. Dans ce but, on utilise des épingles en acier inoxidable et des bandelettes de papier de dimensions variables correspondantes aux caractéristiques de l'exemplaire à fixer sur la feuille. Les bandelettes de papier sont apposées sur la tige et/ou sur les branches et se fixent avec une épingle. Il est nécessaire d'utiliser les épingles en nombre adéquat (ni trop, ni pas assez) pour obtenir le meilleur résultat esthétique et la sécurité optimale de tenue. Dans tous les cas, on doit laisser l'espace nécessaire pour relier le sachet avec les fruits ou les graines et celui pour l'étiquette.

L'étiquette de dimension standard (en général 10x12 cm), rapporte le nom du Musée ou de l'Institut (ex. Herbarium Universitatis Catanensis), la "Flore" à laquelle la fleur appartient (ex. Flora sicula, Flora italica, etc.), le nom de l'espèce, la localité dans laquelle la plante a été recueillie (région, commune, contrée, etc.), le nom de la personne qui l'a récoltée, la date de récolte, le nom de qui a identifié l'exemplaire, d'éventuelles autres données importantes (par exemple: le numéro de prélévement, les données environnementales, etc.).

Page suivante


Index   Qu'est-ce qu'un Herbier ?   L'évolution historique des herbiers  Comment se prépare un herbier   L'Herbier du Département de Botanique