COMMENT SE PREPARE UN HERBIER

LA RECOLTE DES PLANTES

La récolte des plantes est, sans aucun doute, la phase la plus simple; quoiqu'il en soit, elle demeure utile et significative, et il est nécessaire de disposer de quelques outils simples et suivre quelques procédures essentielles.

Il est important de prélever la plante de manière complète, en visant à conserver le plus de caractères possible nécessaires à son identification.

La meilleure période pour le prélèvement de la plante est en général, celle de la floraison tardive, au moment où les premiers fruits commencent à mûrir. Si cela s'avèrait impossible, il serait opportun de récolter plus d'échantillons, à des périodes différentes, pour pouvoir disposer soit d'exemplaires avec des fleurs, soit d'exemplaires avec des fruits.

Les plantes herbacées de petite dimension sont récoltées en totalité (y compris les racines), en utilisant, éventuellement, un petite bèche.

Pour les plantes dépassant les dimensions de feuilles de l'herbier, on prélève l'inflorescence, un segment de tige de la zone intermédiaire pourvue de feuilles et un segment de tige à la base de la plante.

Pour les arbres et les arbustes, on doit recueillir des branches avec des fleurs, des feuilles et si possible, des fruits. Dans le cas des plantes dioïques (c.a.d. celles qui présentent des fleurs mâles et des fleurs femelles sur des exemplaires distincts), on doit faire attention à conserver et distinguer les fleurs des deux sexes.

Les exemplaires à peine récoltés devraient être disposés séparément parmi les feuilles de papier mais, pour manoeuvrer plus rapidement, ceux-ci peuvent être conservés dans des sachets en plastique, en faisant attention à bien relaver les racines du terreau et protéger les fleurs avec des sachets en papier.

Il est mieux de conserver à part les plantes les plus petites et les fleurs les plus délicates.

Au moment de la récolte, il est indispensable de noter les données les plus importantes relatives au biotope: localisation, avec les éventuelles indications de références topographiques les plus significatives (altitude, exposition, substrat géologique), type de végétation environnante, caractères environnementaux généraux, niveau d'antropisation, etc...

Toutes les données concernants les caractéristiques de la plante "in vivo" sont d'une grande utilité, comme l'allure, les couleurs des fleurs et des plantes, la taille et les dimensions de la tige.

Toutes ces annotations, pareillement au nom du récoltant et à la date de récolte, sont reportées sur des cartes simples, auquelles sera assigné un numéro correspondant à celui assigné aux plantes récoltées.

Page suivante


Index   Qu'est-ce qu'un Herbier ?   L'évolution historique des herbiers  Comment se prépare un herbier   L'Herbier du Département de Botanique